lundi 31 octobre 2016

Tagged under: , , , , , , , , , , , , , ,

Le phénomène Julien Letailleur

Qui est Julien ? Quel est son agenda ? En quoi cela me concerne ? Est-ce que ça sert à quelquechose ?
Julien est le héros du roman “Un peuple totalitaire”, roman en cours d’écriture mais dont on peut déjà lire les 8 premiers chapitres en ligne. Pour la faire courte, Julien est un conseiller du Président de la République qui utilise les dernières technologies numériques pour déployer une nouvelle forme de démocratie (plus directe, plus liquide…). Et il faut en affronter les conséquences…
Pendant ce temps, dans notre monde à nous, émergent des mouvements tels que #MaVoix, Laprimaire.org et autres expériences démocratiques. La réalité va-t-elle dépasser la fiction ? En tout cas, l’occasion est trop belle : Julien décide de venir dans le monde réel, à l’image de Tom le héros de “La rose pourpre du Caire” qui s’échappe de son film. De ce moment, Julien n’est plus la marionette de son créateur original, Antoine Brachet, mais il prend son indépendance pour devenir l’instrument de la Multitude citoyenne. Et il décide de se présenter à l’élection présidentielle de 2017 afin de porter la voix de cette Multitude.



Son point fort ? Il n’a pas d’ego, il n’existe pas. Il pourrait même être une femme et s’appeler Julia. Du coup bien sûr, il aurait du mal à gouverner, mais là n’est pas le point. L’objectif du phénomène Julien est justement de profiter de son inexistence pour tordre le coup à ce mythe de l’homme providentiel. Et du coup, inviter un maximum de personnes à endosser sa casquette de citoyen de façon plus récurrente, plus continue que 5 ou 10 minutes dans un isoloir tous les 5 ans. Et pour cela, 3 paris, 2 opérations, 1 objectif.

Les 3 paris : la loi du ROI

— Responsabilité : nous sommes tous responsables autant que libres, n’avons pas besoin de tutelle, ni de sauveur.
Optimisme : Notre posture par rapport au futur est un choix délibéré. Nous avons la volonté de bouger les choses sans béatitude.
— Intelligence : Tout le monde peut s’emparer et se positionner sur tout sujet.

Les 2 opérations : “Je crie donc j’existe” et “un kawaa avec Julien”

Je crie donc j’existe nous invite à proposer des messages (optimistes, intelligents et responsables, bien entendu) sur une page Facebook. On peut aussi se contenter de lire ceux des autres et voter ce qui nous plaisent le plus. Mais si on souhaite aller plus loin on peut aussi se munir d’une casserolle, d’une spatule, d’un ami, et d’un smartphone, pour aller crier ses messages préférés et les poster en ligne. Tout est expliqué ici :https://www.facebook.com/jecrie



Un kawaa sans Julien (je viens d’inventer le nom) est une série de meetups visant à réunir les citoyens que nous sommes afin de voir émerger les sujets dont nous souhaitons véritablement entendre parler durant cette campagne présidentielle. Savamment conçu et animée par des pros de l’intelligence collective, le premier rendez-vous, le 3 novembre, sera l’occasion de tester le format, sur le thème : “l’Etat Agile”. Voici les liens liés à l’événment, qui aura lieu au NUMA le 3 novembre prochain :
Cette soirée ensemble aura pour objectif non seulement de faire émerger des questions (Intelligentes, Optimistes et Responsables !) mais aussi d’accélérer la “dilution” de Julien Letailleur parmi la multitude que nous formons, car nous sommes tous Julien et Julia, et il est donc important que d’autres qu’Antoine prennent la permission de “porter le porte-voix”, et pas seulement en province mais aussi sur les big média et les médias sociaux.
Si vous souhaitez influencer le choix des prochains thèmes, le sondage est ici, mais ne vous contentez pas de voter, invitez vos amis à faire de même pour avoir plus de poids dans le sondage ! Education, Futur du Travail, Identité humaine ont déjà pas mal de votes.



1 objectif :

Nourri par l’abondance et le fourmillement chaotique des idées criées dans la rue, où nous nous ré-emparons, nous citoyens, de la parole publique, puis impliqués dans ces moments de co-création plus intenses, Julien/Julia Letailleur espère être un outil permettant à la Multitude que nous sommes de porter sur le débat public les sujets qui nous sont les plus chers, nourissant ainsi à la fois un engagement citoyen et une réflexion politique, et polarisant le débat public autour de la campagne présidentielle.
Voilà, vous savez tout, il n’y a plus qu’à vous inscrire pour la soirée du 3 novembre, j’ai hâte de co-créer avec vous !